Série coup de cœur du mois : The Handmaid’s tale

En tant que fans de séries télévisées, nous avons décidé de vous parler aujourd’hui de The handmaid’s tale : La servante écarlate, une série dystopique produite par Hulu, qui en est à sa 4e saison et dont le tournage au Canada a été interrompu en mars de cette année en raison de la pandémie.

The Handmaid’s Tale, une dystopie

Mais qu’est-ce qu’une série “dystopique” ? C’est un spectacle qui raconte un futur possible, mais dont les répercussions sont extrêmement négatives, comme The Walking Dead, avec son invasion de zombies ou The Man in the High Castle dans lequel on nous projette une réalité dans laquelle la Seconde Guerre mondiale est gagnée par les nazis.

The Handmaid’s tale, qui est tiré du roman La Servante Ecarlate de Margaret Atwood (1985), qui a également publié en 2019 une suite intitulée “The Wills”, parle d’une histoire qui nous est en fait racontée pendant la première saison du spectacle, dans laquelle les États-Unis deviennent une dictature d’un groupe d’extrémistes religieux appelé “Les fils de Jacob”. Le déclencheur de ce bouleversement politique et social est une chute drastique des naissances dans le pays, ce qui conduit ce groupe à vouloir restaurer des valeurs qu’il estime aujourd’hui perdues et dont le mépris aurait entraîné le risque d’extinction de l’espèce humaine.

La place de la Femme dans The Handmaid’s Tale

Les anciens États-Unis d’Amérique sont ainsi devenus le tristement célèbre Gilead, dont les pères fondateurs, au gouvernement, sont appelés Commandants. A Gilead, il n’y a pas de place pour les femmes. Les épouses des commandants, pour la plupart des femmes stériles qui n’ont aucun pouvoir ni aucune implication dans la politique et dont la seule tâche est de s’occuper du foyer et de la famille.

L’honneur, pour ainsi dire, de préserver la race est plutôt confié aux Servantes, des femmes fertiles considérées comme des pécheresses, qui sont rééduquées dans des lieux appelés Centres rouges. Et il est bon de préciser que pour être considéré comme pécheresse, il suffit de peu de choses pour Gilead. Il suffit par exemple d’avoir épousé un homme divorcé, comme dans le cas de la protagoniste principale : June.

Une fois prêtes, les Servantes sont affectées à une famille de Commandants, où chaque mois, elles sont contraintes de subir une horrible cérémonie, au cours de laquelle elles doivent coucher avec le chef de famille, en présence de sa femme, pour être fécondées. Si un enfant est conçu, il sera confié à la famille du commandant et la servante passera à une famille suivante. C’est le cœur de la série.

The Handmaid’s Tale disponible sur Amazon Prime

Depuis août 2020, la première saison de la série (et pour le moment seulement la première saison) est arrivée sur Amazon Prime Video, le service de streaming. Voilà une opportunité qui permettra à de nombreuses personnes de s’immerger dans l’atmosphère de ce que nous pensons être l’une des séries dystopiques les plus belles et les plus intenses que l’on puisse trouver à la télévision.

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Populaires

Get The Latest Updates

Subscribe To Our Weekly Newsletter

No spam, notifications only about new products, updates.

 
Ca pourrait vous plaire

Related Posts